Système professionnel

C’est en 1974, grâce à la Commission Castonguay-Nepveu qui émit des recommandations que le législateur créa le Code des professions (L.R.Q., c. C-26). Par le truchement de ce Code, l’État conçut des Ordres professionnels dont la mission essentielle est de protéger le public. Le Code des professions mena aussi à la création de l’Office des professions du Québec; il s’agit d’un organisme gouvernemental qui veille à ce que chaque ordre professionnel s’acquitte de son mandat de protection du public.

À partir de la mise sur pied du Code des professions et de la création de l’Office des professions, l’histoire du système professionnel québécois connut un tournant important : les professionnels devaient dorénavant respecter de nouvelles lois et de nouveaux règlements, promulgués par l’État, à propos de l’exercice de leur profession. Ils devaient également se soumettre aux exigences d’un ordre professionnel ainsi qu’à sa règlementation.

Le système professionnel est régi par le Code des professions qui en détermine sa composition et sa structure. Le gouvernement du Québec, l’Assemblée nationale, les 46 ordres professionnels, l'Office des professions du Québec et le Conseil interprofessionnel du Québec sont les composantes structurelles de ce système, unique au monde, qui est original par son mode de fonctionnement et son objectif de protection du public.

Depuis plusieurs années, le Ministre de la Justice est responsable de l'application des lois professionelles. Il rend compte à l'Assemblée nationale du Québec du fonctionnement et de l'évolution du système professionnel.

La province compte aujourd'hui plus de 378 000 professionnels et 54 professions régis par l'ensemble de ce système.

Logo de l'Ordre des Adm.A.